Le gouverneur a testé son plan d'urgence

Publié le

 

Le jeudi 28 mars 2019, l’entreprise pharmaceutique GlaxoSmithKline (GSK) a testé son Plan Interne d’Urgence sur son site de Wavre situé Avenue Fleming, lors d’un exercice provincial de crise organisé et coordonné par les services fédéraux du Gouverneur du Brabant wallon, Gilles Mahieu, avec l’appui de la Ville de Wavre et sa Bourgmestre, Françoise Pigeolet. 

 « Le but est bien entendu de se préparer un maximum face à l’inattendu mais aussi d’améliorer en continu la coordination des différents services d’urgence amenés à intervenir lors d’un incident, qu’il survienne sur la voie publique ou dans un site industriel. », déclare Gilles Mahieu. 

 Patrick Florent, Senior Vice-President en charge des sites belges de GSK : « Chez GSK, la sécurité de notre personnel et de nos installations est au cœur de nos activités. Nous sommes ravis aujourd’hui d’avoir pu tester notre plan interne d’urgence en collaboration avec les autorités provinciales. Plus de 250 personnes ont été impliquées dans l’organisation et le bon déroulement de cet exercice. C’était aussi l’opportunité de parfaire nos procédures et ainsi toujours assurer une sécurité maximale. »

Le scénario fictif du jour portait sur une collision en plein vol de deux aéronefs impliquant le site de GSK mais aussi le site des pylônes de la RTBF avec des décès et des blessés à déplorer. Le centre d’appel téléphonique et les services d’accueil des personnes impliquées ont également pu être testés. 

Le Gouverneur poursuit : « Les exercices de terrain d’une telle ampleur sont une mine d’or d’informations. Ils nous permettent de tester la cohérence de nos plans d’urgence au sein du Centre de Crise provincial avec un déploiement total des moyens et du personnel, mais aussi d’harmoniser ces plans avec ceux des entreprises du Brabant wallon, comme ce fut le cas pour GSK aujourd’hui. C’était aussi l’occasion de tester les différents canaux de communication entre les différentes disciplines intervenantes et les autorités administratives, et de les améliorer à chaque fois.»

« Le risque zéro n’existe malheureusement pas. C’est pourquoi se préparer ensemble à une gestion de crise efficace permet en amont une meilleure information à la population et donc de meilleurs réflexes des citoyens face aux risques possibles sur le territoire brabançon. Je remercie par ailleurs tous les participants qui se sont pleinement investis et qui ont contribué au bon déroulement de cet exercice. », conclut-il. 

Retrouvez plus d’informations sur la préparation des citoyens face aux risques via la plateforme www.info-risques.be En cas de crise survenant sur le territoire du Brabant wallon, suivez l’information officielle des autorités sur le site www.crisebw.be   

 

S’informer. Se préparer. Ensemble.